Collectif d’artistes / Lieu de création / Zone de partage artistique et politique / Brest
« Personne n’éduque autrui, personne ne s’éduque seul, les hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde. »  Paolo Freire

 

NOUVEL APPEL À CRÉATION ARTISTIQUE 2017/2018 >> ici

APPEL ET INFOS - COLLECTIF DES ASSOCIATIONS DU PAYS DE BREST : ici

COLLECTIF DES ASSOCIATIONS DU PAYS DE BREST

Une ville sans association c'est une ville qui ne vit plus. La disparition des associations c'est la disparition de milliers d'emplois, de l'activité du mercredi après-midi, de la solidarité, du lien social, du club de foot, de l'art proche des gens, de la vitalité du corps social. 

Nous demandons au gouvernement un moratoire pour réfléchir aux moyens pour que les associations puissent continuer à travailler, pour que leurs salarié-e-s aient un statut, pour lutter contre la précarisation généralisée...

Texte de l'appel en ligne pour signature :


Lien PDF : ici - Signature plus bas...

 

De plus, le collectif des associations du pays de Brest s'associe aux revendications formulées par le Collectif des Associations Citoyennes qui demande :

• Un moratoire sur la suppression des emplois aidés en 2017-2018, c'est-à-dire de nouvelles instructions à Pôle emploi et aux services déconcentrés de l'État pour renouveler les contrats aidés sur la base des critères de début 2017, sans se limiter à des aménagements à la marge en fonction des protestations ;

• Une étude d'impact sérieuse et contradictoire de l'évolution des financements publics aux associations, de leurs effets sur la vie citoyenne et les territoires, sur les actions réalisées par les associations au service de l'intérêt général et sur les conditions d'emploi dégradées des salarié.es associatifs ;

• La mise en place dès le budget 2018 d'une ligne budgétaire dotée de 800 millions d'euros supplémentaires et son attribution déconcentrée aux associations contribuant à l'intérêt général qui en ont le plus besoin*, employeuses ou non, afin de permettre à ces associations d'assurer la continuité des missions indispensables qu'elles remplissent au service de la société ;

• L'ouverture d'une négociation sur l'emploi associatif, afin que les associations puissent, pour leurs missions permanentes au service de l'intérêt général, rémunérer correctement leurs salarié.e.s de façon stable à travers des CDI, tout en maintenant un dispositif adapté de retour à l'emploi.

Nous insistons pour que le moratoire (premier point) puisse permettre les trois points qui suivent et entrainer des négociations. Ce moratoire ne peut avoir lieu sans un dégel des contrats aidés dans l’immédiat.

 


Vendredi 10 novembre 2017 - Deuxième journée noire des associations



Mercredi 18 octobre 2017 - Journée noire des associations.


Jeudi 12 octobre 2017 - Suite à l'intervention du collectif auprès du conseil municipal de la ville de Brest, 150 personnes se rassemblent pour soutenir les activités associatives et alerter sur leur possible disparition, conséquence des décisions politiques actuelles. 

Communiqué du 9 octobre 2017 - DISPARU-E-S

Cette campagne d’affichage qui peut avoir blessé les personnes qui sont réellement dans le désarroi de la perte de vue de proches, décrit la disparition sociale de nombre de personnes.

Elle visait, en conscience, à provoquer une forte émotion. Elle témoigne d’une volonté d’établir un dialogue créatif, avec d’autres règles du jeu, dans une société ultra-médiatique davantage rompue au scoop et aux coups de gueule qu’aux débats de fonds.

A travers cette campagne, le collectif questionne nos inactions ou nos acceptations inconscientes face à la situation de « disparitions sociales » provoquées par le gel brutal des emplois aidés survenu le 8 août dernier.

« Disparitions sociales », car toutes ces personnes sont potentiellement exclues du champ social, ainsi certaines ont perdu leur travail, ont vu leurs compétences ignorées, leurs droits sociaux niés ou réduits à peaux de chagrin.

Vendredi 22 septembre 2017 - Le collectif des associations du pays de Brest rencontre la direction de Pôle Emploi Marine ainsi qu'un représentant de la direction départementale. Compte-rendu ICI.


Mercredi 20 septembre 2017 - Le collectif des associations du pays de Brest est devant la sous-préfecture. 200 personnes selon la police, 60 selon les organisateurs. Rencontre avec le sous-préfet : compte-rendu ICI


Jeudi 14 septembre 2017 - 250 personnes rassemblées place de la Liberté à Brest pour manifester leur désaccord face à la suspension sans préavis ni alternative des contrats aidés. 


Samedi 2 septembre 2017 - 1200 personnes sont rassemblées place de la Résistance à Quimper en réaction à la décision brutale intervenue pendant l'été du gel des contrats aidés.

 


Image Ne Pas Plier